Lois de Noé : Citations

yosmite-double-rainbow-8-jan-2010

“Les Nations ont la possibilité de revenir rapidement vers Dieu.” (Rabbi Nahman de Breslev)

” Quiconque parmi les non-juifs accomplit les Sept Lois fait partie des Justes parmi les Nations et a sa part au monde futur.” (Rambam)

“Dieu a dit à Moïse: “Il n’y a absolument aucun favoritisme devant moi, que l’on soit Juif ou non-Juif, homme ou femme, serviteur ou servante, celui qui fait une bonne action est récompensé” ” (Yalkout Shimoni, Parasha Lekh Lekha)

“Si un non-juif apprend les Sept Lois de Noé dans leurs moindres détails ainsi que tout ce qu’il peut glaner de leur enseignement, alors nous devons l’honorer comme devrait l’être un Grand Prêtre (Kohen gadol).” (Rabbi Mena’hem ben Shlomo Hame’iri)

“Le but ultime de la création est le don de la bonté infinie de Dieu à l’ensemble de Ses créatures” (Ram’hal – Kla’h Pit’hei ‘Ho’hmah)

“La présence de D-ieu se trouve dans tous les aspects matériels et dans toutes les langues des nations du monde.” (Rabbi Nahman de Breslev)

“Aucun être humain ne peut prétendre à une origine ancestrale supérieure.” (Rabbi de Loubavitch) http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1906146/jewish/Aucun-tre-humain-ne-peut-prtendre-une-origine-ancestrale-suprieure.htm

La Suite de Fibonacci

Néant = 0
Création = 1

Ensuite, tout est possible …

0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, 610, 987, 1597, 2584, 4181,…

“La volonté de Dieu se trouve en chaque chose.” (Rabbi Nahman de Breslev)

BcWwcHsCMAAEnHr

http://fr.wikipedia.org/wiki/Suite_de_Fibonacci

BcWwkuSCIAAZanO

Les tableaux suivants montrent des mots et l’ensemble des versets de la Torah ayant la même valeur numérique que les nombres de Fibonacci.

FiboGematria1

FiboGematria2

FiboGematria2584

FiboGematria4181

Il est intéressant de noter qu’il y a exactement 25 versets dans la Torah qui ont la même valeur qu’un des nombres de la suite de Fibonacci. 25 comme le nombres de lettres du Shema Israel.

Aucun verset du Tanakh (Bible) ne correspond aux nombres de Fibonacci inférieurs à 377.

Les livres qui contiennent le plus de versets équivalents à des nombres de Fibonacci sont les livres des prophètes Jérémie et Samuel.

Samuel (Shmouel) est les seul prénom biblique égal à un nombre de Fibonacci.
שמואל
= 300 + 40 + 6 + 1 + 30

Combat d’anges / Combat de sumos

Les forces spirituelles alliées dans les mondes spirituels sont souvent amenées à lutter entre elles lorsqu’elles descendent dans ce monde.

C’est le cas des neshamot (âmes) qui ont pour mission de réaliser un tikoun (réparation) sur Terre par leur union. Plus un potentiel entre deux personnes est grand, plus le yetser ara (mauvais penchant) est grand.

C’est aussi le cas des anges, qui ont été faussement pris pour des dieux par les religions idolâtres.

C’est la raison pour laquelle les mythologies parlent souvent de “combats des dieux”.
Exemple : Gigantomachie (Grèce) http://fr.wikipedia.org/wiki/Gigantomachie

twins

Yaakov Vs Essav / Yaakov & Essav

Citations du Rabbi Rayats

Rabbi-Rayats

Qu’ai je fait, et que fais-je pour alléger les douleurs de l’enfantement du Messie, et pour mériter la délivrance complète qu’il apportera ?

Les sentiments sont la conséquence et le fruit de l’intellect. Chaque émotion est la conséquence de la compréhension qui lui donne naissance. A chaque sentiment, correspond donc une perception intellectuelle différente.

Même l’explication la plus simple doit être perçue dans toute sa portée allusive.

En réalité, l’homme doit être humble. Plus ses connaissances sont étendues et plus il se distinguera par sa modestie.

Dieu créa la Techouva et le Gan Eden avec une élévation plus grande que celle du monde. Ce dernier est conçu comme un voile et sa vitalité est cachée. Le corps d’une créature cache sa source de vie. L’homme est un petit monde et le monde est un grand corps.

Ceux qui aiment la Torah dépassent ceux qui l’étudient.

En étudiant la Torah, l’Homme peut se préserver des difficultés émanant du monde et des hommes.

Plus une lumière a une source élevée et plus elle se dévoile jusque dans un niveau inférieur.

Les Juifs qui pensent au Machia’h et parlent de lui auront le mérite de l’accueillir.

Entre toutes les disciplines, depuis la plus basse des sciences de la nature, jusqu’à la plus haute perception de la Sagesse divine,
Dieu instaure des liens profonds. Chaque science peut affiner le corps et l’esprit, de sorte que l’on puisse comprendre la science la plus élevée.

La sagesse de la Torah pénétrée de crainte de Dieu donne accès à la perception de la Divinité.

“Ne juge pas ton prochain avant d’avoir été à sa place”. En effet, on ne peut pas savoir ce qu’il endure, les difficultés qu’il éprouve pour agir comme il se doit, pour ne pas transgresser les interdits.

Les hommes se différencient tout autant par leurs idées et leur compréhension des choses que par leurs attitudes, leurs désirs et émotions. En conséquence, l’un ne peut sonder le cœur de l’autre.
De façon générale, il convient d’être clément, par sentiment d’humanité.

Il faut considérer l’autre d’un œil bienveillant, voir son action de façon positive. Un homme doué de sagesse et de discernement parvient à comprendre son prochain. Il est conscient de posséder lui-même des défauts, mauvaises idées, mauvais sentiments ou pire, passions et attraits pour le mal que les autres ne soupçonnent même pas. Il peut déduire de ce qu’il éprouve la situation que vit l’autre et le juge donc avec bienveillance.

Lorsque les Juifs accomplissent Torah et Mitsvot, ils apportent l’élévation aux parcelles de Sainteté se trouvant dans les objets matériels. Celles-ci rejoignent alors leur source première.
C’est ainsi que l’on peut mettre en évidence l’unité entre le monde et le Créateur.

“Par ma chair, je percevrai le Divin”. L’homme doit avoir la volonté de comprendre Dieu et, bien plus, il peut effectivement y parvenir. L’homme peut, en observant le fonctionnement de son corps et de son âme, percevoir la Divinité qui anime la création. La satisfaction divine apparaît lorsqu’une âme se revêt d’un corps physique et, par son propre effort, apporte, grâce à la Torah. et aux Mitsvot, l’élévation des parcelles de sainteté qui habitent les objets matériels, leur permettant de réintégrer leur Source.

Le Plaisir céleste découle de la soumission de la matière, qui est réalisée lorsque celle-ci est affinée et élevée.

L’aspect essentiel de la Torah n’est pas l’accumulation de connaissances, mais la façon dont celles-ci conduisent à l’action concrète.

 

Retrouvez + de citations sur le compte Twitter @RabbiRayats

 

Citations du Rabbi de Loubavitch

Rabbi-de-Loubavitch

Chaque Juif, au fond de son âme, est lié, de manière intangible, à la Torah, Torah de vie et à ses Mitsvot, même s’’il peut lui arriver d’’agir à l’’encontre de ce lien. De ce fait, dit la ‘‘Hassidout, il faut être proche de chaque Juif, l’’aimer et le rapprocher de la Torah. Il s’agit d’’ôter le voile, l’’écorce qui occulte la dimension profonde de l’’âme. L’’assurance nous a été donnée qu’aucun d’’entre nous ne sera écarté. Au final, chacun retrouvera la Source de laquelle il émane.

En cette époque du talon du Mashia’h, l’aspect essentiel du service de Dieu est la Tsédakah, par le mérite de laquelle Israël sera libéré.

L’âme de Machia’h porte en elle toutes les âmes des Enfants d’Israel, et chaque Enfant d’Israel possède donc en lui une étincelle de l’âme du Machia’h, qui est l’essence de sa propre âme.

La qualité de la Techouva est de transformer les fautes intentionnellement commises en bienfaits, la malédiction en bénédiction.

Un homme ne doit jamais se désespérer, car rien ne résiste à la Techouva et l’Eternel, qui est profondément bon, multiplie le pardon.

Servir Dieu consiste à mettre en éveil la volonté afin qu’elle agisse sur sa propre personne et sur celle des autres.

La lumière est, par nature bénéfique et elle agit. De plus, le double de la guématria de Or correspond à celle de “VeAhavta” : “tu aimeras”. Il faut, en effet, aimer Dieu de tout son pouvoir et le moyen d’y parvenir est d’aimer son prochain.

Nous vivons les tous derniers moments avant la délivrance, lorsque la transformation de la matière parvient à son terme.

Pour nous autres Juifs le hasard n’existe pas, car tout est effet de la divine Providence. Un Juif recherche systématiquement des allusions.

L’’homme est un microcosme et la création, dans son ensemble, se reflète en lui. Ce qui se passe dans le monde trouve aussi son équivalent en lui. Il porte, en sa personne, tous les stades de la création. Au cours de son existence, l’’homme vit, tour à tour, comme un minéral, un végétal, un animal et un humain. Même lorsqu’’il révèle pleinement son intellect et son esprit, il n’’en conserve pas moins, dans sa vie et dans ses actions, tous ces niveaux à la fois. A certains moments du jour, il peut ne pas être différent d’’un minéral. A d’’autres instants, il s’’identifie à un végétal ou à un animal. D’’autres fois, ses accomplissements et ses actions témoignent qu’’il est un homme, pétri d’’intellect et de spiritualité. L’’aspect profond et essentiel de la vie d’’un homme consiste à mettre en évidence l’’aspect humain dans les manifestations animales, végétales et minérales de la personnalité. C’’est alors seulement qu’’il est un homme, au plein sens de ce terme.

Rien n’’est jamais perdu. On peut toujours réparer. Celui qui est impur ou éloigné, même s’’il est responsable d’’un tel état de fait, même s’il l’a voulu, peut, malgré tout, réparer.

Nous désirons tous quitter l’exil au plus vite. Or, une telle situation peut être réparée par “l’’Amour Gratuit” (Ahavat ‘Hinam). Il faut donc aimer son prochain sans raison, même s’’il n’apporte rien au Peuple d’’Israel, s’’il ne fait du bien à personne, s’’il n’est pas aisé de mettre en pratique, à son égard, le précepte “tu aimeras ton prochain comme toi-même”, parce qu’’il peut difficilement être appelé “ton prochain”. Cet homme n’’étudie pas la Torah, ne pratique pas les Mitsvot. Or, malgré tout cela, il faut l’’aimer gratuitement.

L’affection pour l’autre est le souffle de vie du service ‘hassidique de Dieu. Elle exerce son effet de manière directe ou par rétroaction, ne connaît aucune limite, transcende les notions de temps et d’espace.

Chaque Juif doit absolument savoir que le Mashia’h est proche.

Ce ne sont pas les maisons et l’argent qui constituent la richesse juive. L’éternelle richesse juive est la qualité des Juifs qui respectent la Torah et les Mitsvot, mettent au monde des enfants et des petits-enfants respectant la Torah et les Mitsvot.

Il est deux sortes de principes: ceux qui créent la vie et ceux qui sont créés par la vie. Les lois humaines sont créées par la vie. C’est la raison pour laquelle elles diffèrent d’un pays à l’autre, selon les circonstances. La Torah de Dieu est une Loi divine, qui crée la vie. Elle est une Torah de Vérité, qui est identique en tout lieu et en tout temps. La Torah est éternelle.

Il n’est pas nécessaire de chercher à concilier la Torah et la science, car celles-ci ne sont nullement en contradiction.

Tous les éléments de la Délivrance sont déjà prêts comme un trésor dans un coffre. Le coffre, ainsi que sa clé, ont été remis à chaque Juif.

La Délivrance absolue porte en elle le dévoilement de l’Unité qui transcende toute division et qui se reflète dans l’unité du Peuple Juif. L’unité du Peuple Juif se reflète à travers le niveau de Yé’hida (le 5ème niveau de l’âme) qui se trouve à l’intérieur de chaque Juif. de manière identique et qui est une étincelle de l’âme du Machia’h, la Yé’hida collective.

L’effort doit être fait sur l’amour du prochain principalement du fait qu’il s’agit d’un avant-goût et même du commencement de la Délivrance.

Lorsque Dieu nous commande de faire quelque chose, Il nous donne également la force et la capacité nécessaires pour accomplir cette mission. Cela ne signifie pas que ce sera chose facile ; cela requerra parfois de grands efforts. Cependant nos Sages nous enseignent que les efforts véritables sont toujours couronnés de succès.

La finalité de l’Homme et le but de la descente ici-bas de son âme, qui se revêt d’un corps physique, est la recherche de la perfection dans le service de Dieu, en acquérant l’Amour de Dieu et Sa Crainte et l’adoption de bons comportements dans ses rapports avec les autres.

Chaque Juif est une réelle parcelle de la divinité, un fils unique pour son Créateur, et lorsque on met en lui de la lumière pure, même le plus lointain d’entre eux peut s’éveiller.

Nous sommes la dernière génération de l’exil et la première qui vivra la Délivrance messianique. La venue de Machiah doit désormais être effective.

 

Retrouvez + de citations sur le compte Twitter @LeRabbi

Nom de code : 318

“Abram, ayant appris que son parent était prisonnier, arma ses fidèles, enfants de sa maison, trois cent dix huit, et suivit la trace des ennemis jusqu’à Dan.” (Genèse / Bereshit 14:15)

Eliezer אליעזר
(Serviteur d’Avraham)
= 1 + 30 + 10 + 70 + 7 + 200
= 318

318 est la gematria et le “nom de code” d’Eliezer (cf Talmud Nedarim 32a)

318

Citations de Rabbi Na’hman de Breslev

La volonté de Dieu se trouve en chaque chose.

Dieu aime celui qui se garde de la colère et qui est conciliant.

Celui qui rend le bien pour le mal vit longtemps.

Le monde n’existe que par le mérite de celui qui se fait comme s’il n’existait pas.

Celui qui a confiance en Dieu n’a peur de rien.

Donne la charité et tu prospéreras.

Celui qui envie la prospérité d’autrui devient fou.

La foi permet à une personne de dominer des gens hautains.

C’est une grande mitzva que d’être toujours joyeux.

La présence de Dieu se trouve dans tous les aspects matériels et dans toutes les langues des nations du monde.

L’humilité annule les jugements rigoureux.

Le fait de confesser ses pêchés amène la réussite.

Honore ta femme et tu deviendras riche.

La réalité est que le monde et tout ce qu’il contient est une réalité facultative.

L’essence du repentir consiste à être insulté et à rester calme et silencieux.

Une personne ne doit pas se mettre sous pression, peu importe la raison.

Lorsqu’une personne sait que tout ce qui lui arrive est pour son bien, elle obtient un aperçu du Monde futur.

Pendant qu’une personne dort, son âme monte vers le Monde à venir.

[Idéalement,] une personne ne doit pas se sentir vexée par les atteintes faites à son honneur.

L’âme de chaque personne voit et sent constamment des choses extrêmement élevées que le corps méconnaît.

Il est impossible d’être sauvé des forces du mal sans être audacieux.

Plus une personne est éloignée de la vérité, plus elle considère celui qui s’écarte du mauvais chemin comme un fou.

L’amour renforce.

Si tu ne te mets pas en colère, tu pourras abaisser un orgueilleux d’un simple regard.

La joie amène la paix dans le monde.

Celui qui oublie le pauvre ne peut vaincre.

Tant qu’il y aura l’idolâtrie de l’argent dans le monde, il y aura également la colère divine.

Il est préférable d’être jeté dans une fournaise brûlante, plutôt que de faire honte publiquement à autrui.

Dieu est présent là où un pacte, un accord ou une alliance sont conclus.

Le fait d’être toujours joyeux est propice pour la réussite.

Celui qui tient sa parole peut accomplir de grandes choses.

En donnant la charité, une personne peut défaire ses ennemis avec peu d’efforts. Dieu le sauvera, même contre leurs plus grandes attaques.

Dieu agrée les prières de celui qui est humble, même s’il prie seulement par la pensée.

Celui qui ne calomnie pas vaincra et réussira.

Là où on est pointilleux et sévère, la paix n’existe pas.

Celui qui a l’habitude d’apporter de bonnes nouvelles, “s’habille” de l’aspect du prophète Elie.

Par l’esprit d’unité qui existera parmi le Peuple Juif, le Messie viendra.

La prière de celui qui vole ou qui fait honte à autrui ne sera pas entendue.

L’homme qui ne se plaint pas des autres, gagne du respect.

Dieu protège celui qui se réjouit quand il accomplit une mitsva.

 

Retrouvez + de citations sur le compte Twitter @NahmanDeBreslev

Le Lion

Le lion chante : “L’Éternel s’avance comme un Héros, comme un Guerrier, Il réveille Son Ardeur. Il fait éclater Sa Voix, Il pousse le cri de guerre, Il déploie Sa Puissance contre les ennemis.” (Isaïe 42 : 13)

Lion-of-Judah

Lion אריה (Ariéh)
= 1 + 200 + 10 + 5
= 216

Force גבורה (Gevourah)
= 3 + 2 + 6 + 200 + 5
= 216

יְהוָה כַּגִּבּוֹר יֵצֵא כְּאִישׁ מִלְחָמוֹת יָעִיר קִנְאָה; יָרִיעַ, אַף-יַצְרִיחַ עַל אֹיְבָיו, יִתְגַּבָּר (Isaïe 42:13)
Guematria du verset = 3092

“Tes guerriers ô Têmân seront paralysés de sorte que tout homme sur le mont d’Esaü soit exterminé lors du carnage” (Prophète Ovadia 1:9)
וְחַתּוּ גִבּוֹרֶיךָ, תֵּימָן, לְמַעַן יִכָּרֶת-אִישׁ מֵהַר עֵשָׂו, מִקָּטֶל
Guematria du verset = 3092

Le Nil היאר (“HaYaar”)
= 5 + 10 + 1 + 200
= 216

Peur, Crainte יראה (“Yrah”)
= 10 + 200 + 1 + 5
= 216

Profond עמוק (“Amok”)
= 70 + 40 + 6 + 100
= 216

Prophète ‘Habakouk חבקוק
= 8 + 2 + 100 + 6 + 100
= 216

‘Horev חורב (autre nom désignant le Mont Sinaï)
= 8 + 6 + 200 + 2
= 216

Dimension des Tables de la Loi : 5 palmes x 6 palmes x 6 palmes

216 = 6 x 6 x 6

2³×3³ = 6³ = 3³ + 4³ + 5³, faisant de lui le plus petit cube qui est aussi la somme de trois cubes

“72 noms de Dieu” = 216 lettres (3 x 72)

Les “72 Noms de Dieu” sont basés sur 3 versets d’Exode / Shemot (Ch.14: V. 19,20, et 21), qui commencent par “Vayissa” “Vayavo” et “Vayet”.
Exode / Shemot ; Chapitre 14: V. 19,20, et 21. Chaque verset comporte 72 lettres. Combinés, ils forment les 72 Noms.

72 Noms de Dieu

72 Noms de Dieu

http://fr.wikipedia.org/wiki/Noms_de_Dieu_dans_le_juda%C3%AFsme#Usage_dans_la_Kabbale

72 nombres entre 1 et 216 n’ont aucun diviseur commun avec 216

Kabbalah, Guematria, et explorations spatio-temporelles